Comment sécher sans perdre de muscle ?

/, Fitness, Mental/Comment sécher sans perdre de muscle ?

La sèche est cette phase de quelques semaines où l’athlète s’astreint à un régime hypocalorique afin de se débarrasser de la masse grasse acquise lors de sa prise de masse. Grâce à une alimentation et un entraînement adapté, la définition musculaire s’en trouvera fortement accentuée.

JOUEZ SUR LES GLUCIDES EN PÉRIODE DE SÉCHE

 Tout le monde à la salle ne parle que de ça, la prise de masse et la sèche. Ces deux périodes rythment la vie des pratiquants de musculation. Premièrement, avant de vouloir « sécher » il faut avoir une certaine masse musculaire. Bon nombre de débutants entament une sèche mais bien inutile vu qu’ils n’ont rien construit auparavant. Ensuite, sachez que cette alternance n’est pas obligatoire.

Vous pouvez opter pour une « prise de muscles » qui consiste à manger légèrement au-dessus de ses besoins journaliers pour prendre au environ de 500g par mois sur la balance. Vous progresserez moins vite mais restez relativement propre toute l’année et vous évitez une sèche drastique à la fin de l’année.

En sèche, ce sont essentiellement les glucides qui vont servir d’ajustements caloriques. Durant votre journée, privilégiez les aliments à index glycémique haut ou modéré.
Les protéines resteront à 2g/kg de poids de corps. Si vous pesez 80kg, vous aurez besoin de 160g par jour. Variez les apports à travers les protéines végétales et les protéines animales. En extérieur, n’hésitez pas à vous procurer des barres ou des gels protéinés. Ils vous seront d’une grande aide pour tenir votre diet.
Les lipides seront également maintenus avec un ratio d’1g/kg de poids de corps issus des acides gras mono-insaturés (huile d’olive) et des acides gras poly-insaturés (sardine, saumon,oléagineux).

SOYEZ PROGRESSIFS DANS VOS CHANGEMENTS

 Une sèche consiste à perdre du gras en évitant au maximum de perdre du muscle. Or, en baissant trop rapidement ses apports caloriques, l’organisme puisera dans le muscle pour s’alimenter en énergie. Pour l’éviter, il faut bien se situer dans son régime. Si vous êtes en prise de masse, baissez progressivement vos glucides pour trouver votre maintenance, c’est-à-dire le régime alimentaire avec lequel votre poids est stable.

Une fois trouvé, baissez progressivement en évitant de perdre plus de 500g par semaine.
Si vous aimez la précision, place au calcul avec la formule de Harris et Benedict (1919) pour connaître votre maintenance.

✓   Homme = 13,7516 x Poids (kg) + 500,33 x Taille (m) – 6,7550 x Age + 66,473

✓   Femme = 9,5634 x Poids (kg) + 184,96 x Taille (m) – 4,6756 x Age + 655,0955

Si vous êtes un homme de 80kg pour 1,80m à 30ans, vous obtenez 1864kcal, ce qui correspond à votre métabolisme basal, en-dessous duquel il ne faudra jamais descendre pour que votre organisme fonctionne correctement.
Selon votre niveau d’activité multiplié ce chiffre par :

✓   x 1,37 si vous vous entraînez 1 à 2 fois par semaine (actif)

✓   x 1,55 si vous vous entraînez 3 à 4 fois par semaine (très actif)

✓   x 1,80 si vous vous entraînez plus de 5 fois par semaine (extrêmement actif)

Notre homme de 30ans, s’entraînent 4 fois par semaine et va donc utiliser le facteur 1,55. Sa maintenance sera de 2889 kcal. Pour sécher, il devra consommer moins que 2889kcal.
Descendez par palier de 200kcal et inutile de vous peser tous les jours. 1 fois par quinzaine est suffisant pour ajuster votre diet.

Une question récurrente est : Quand commencer sa sèche et quand l’arrêter ? Il n’y a pas de réponse universelle. Une sèche ne doit pas trop s’étaler dans le temps, car en diminuant vos glucides, les performances à la salle vont diminuer, ce qui ne vous permettra plus de progresser donc de construire du muscle.

Une sèche commence généralement quand les abdominaux ne sont plus visibles et s’arrête quand vous êtes satisfait de votre silhouette, souvent aux alentours des 8-10% de masse grasse.

NE CHANGEZ PAS VOTRE ENTRAINEMENT

 Inutile de modifier vos séances. Vous pouvez certes les adapter en cette période de restriction alimentaire mais ne remettez pas tout en cause. L’erreur la plus commune est de vouloir passer sur un plus grand nombre de répétition avec des poids légers. C’est la meilleure solution pour perdre rapidement en volume.

Continuez à vous entraîner avec des charges lourdes entre 8 et 12 répétitions pour brûler des calories et participer au maintien de la masse musculaire. Vos performances sur les exercices poly-articulaires diminueront mais point d’inquiétude, ceci n’est que passager. Pour l’éviter au maximum, concentrez vos glucides autour de l’entraînement.

C’est à ce moment-là que vous en aurez le plus besoin afin de réaliser des séances intenses et favoriser la récupération.